Envoyer à un ami Imprimer
> Accueil > La maladie de Crohn > Généralités sur la maladie > Les symptômes de la maladie
Généralités sur la maladie de Crohn

Les symptômes de la maladie

  • Les douleurs abdominales : elles peuvent avoir différentes caractéristiques, de types et d’intensité variables. Elles peuvent être rythmées par les selles, accompagnant le besoin d’aller aux toilettes, et diminuer après l’évacuation des selles. Plus rarement, elles sont liées à un obstacle sur l’intestin.
  • La diarrhée est faite d’un nombre variable de selles quotidiennes, molles ou franchement liquides, parfois contenant des glaires et/ou du sang. L’existence d’évacuations glaireuses ou sanglantes traduit le plus souvent la présence de lésions du rectum ou du sigmoïde.
  • L’impériosité des selles (nécessité d’aller en urgence aux toilettes) est souvent un symptôme extrêmement gênant, et peut conduire à l’impossibilité de retenir les selles. Ce symptôme a des conséquences souvent importantes sur la vie quotidienne, et peut se traduire par une recherche constante des toilettes. Les patients décrivent souvent le « réflexe » qui consiste à repérer les toilettes dans chaque lieu.
  • La perte d’appétit et l’amaigrissement. L’amaigrissement est très fréquent en phase active de la maladie, conséquence d’une perte d’appétit et/ou d’une peur de manger.
  • Les lésions à l’anus : elles surviennent chez environ un malade sur trois. Elles peuvent s’accompagner d’une gêne au passage des selles, souvent liées à la présence de fissures, ou de douleurs continues, pouvant correspondre dans certains cas à la constitution d’un abcès. Il peut exister un suintement ou un écoulement, traduisant souvent la présence d’une fistule.
  • Les manifestations extra-intestinales : parfois, l’inflammation se localise en dehors de l’intestin. Ces atteintes sont le plus souvent situées au niveau des articulations, de la peau ou des yeux. Les douleurs articulaires peuvent concerner les articulations des membres (genoux, chevilles, poignets, hanches, coudes et épaules) ou de la colonne vertébrale (dans la région sacro-iliaque ou lombaire).
  • Retentissement sur la croissance : la maladie de Crohn chez l’enfant ou l’adolescent est souvent responsable d’un ralentissement de la croissance. Celui-ci précède souvent l’apparition des signes digestifs. Ce retard de croissance nécessite la prise en charge du problème par un pédiatre, et la reprise de la croissance traduit l’efficacité des traitements entrepris.
Si vous avez des signes évocateurs d’une maladie de Crohn, parlez-en à votre médecin généraliste et/ou à un gastro-entérologue.

Pour aller plus loin

Dr Patrick Faure / Gastroentérologue

Si c’était la maladie de Crohn ?

Lire cette interview
Voir toutes les vidéos
 
PR GRIMAUD / PR BERDAH / GASTRO-E./CHIRURGIEN

Maladie de crohn et chirurgie

Lire cette interview
Voir toutes les vidéos

La maladie vue de l'intérieur

Vidéo maladie de Crohn
vous n'êtes pas seul AbbVie
Avec le soutien  AFA ANGH CREGG GETAID SNFGE